Articles Tagués ‘bertrand cantat’

Ce 18 novembre, Bertrand Cantat (ex Noir Désir) a fait un retour discret avec le bassiste Pascal Humbert pour leur projet Détroit. L’album, Horizons, joue sur un registre intimiste qui sied particulièrement à la voix de Cantat, tout en mettant le talent d’Humbert en valeur. Les deux artistes s’accordent très bien. Côté musical, j’ai toujours eu une affection particulière pour les chansons posées de Noir Désir (Twilight Zone, Septembre en Attendant…). Elles magnifient la voix de Cantat. Ce qui tombe bien puisque le duo a choisi d’interpréter des morceaux calmes. On y retrouve une voix qui m’avait manqué , avec de belles montées en intensité. Mais Horizons est aussi chargé d’angoisse. Bref, c’est l’album parfait à écouter en hiver, quand il fait froid et moche dehors. Bien structuré, il offre trois parties de trois morceaux avec chacune une dominante musicale.

La première partie d’Horizons n’est pas vraiment entraînante mais elle pose les bases. Elle annonce un album calme, avec une voix posée mais bien présente. Si vous attendiez l’énergie des collaborations avec Eiffel, Shaka Ponk ou les Têtes Raides, passez votre chemin jusqu’au neuvième morceau.  Pour les autres, c’est l’occasion de retrouver trois facettes de Cantat qu’il n’avait pas vraiment développé avec Noir Désir.

« Ma Muse » n’est pas vraiment exceptionnel du point de vue du texte. Les rimes sont un peu faciles. Le travail musical est en revanche remarquable. La voix de Bertrand Cantat s’accorde parfaitement à la mélodie. Humbert et lui ayant les mêmes références, rien d’étonnant à cela. La montée des guitares m’évoque des résurgences de Noir Désir.

(suite…)

Publicités

Les reprises rock, on ne s’en lasse jamais… en tout cas pas sur ce blog! Cette fois-ci, je vous propose un mélange entre excellents classiques de la reprise rock et d’autres un peu moins connues mais qui valent de l’or.

On commence avec la seule reprise francophone de cet article : une collaboration entre Shaka Ponk et Bertrand Cantat pour un monument de la chanson française, « Avec le temps », suivi de « Gimme Shelter ».

N’oublions pas le maître incontesté de la reprise plus populaire que l’originale : Eric Clapton.

(suite…)