Punk Rock Jesus de Sean Murphy [BD]

Publié: 16 novembre 2013 dans Bons plans, Livres
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Avez-vous déjà essayé d’imaginer Jésus au XXIe siècle ? C’est ce qu’a fait Sean Murphy, dessinateur et auteur de comics avec une pépite : Punk Rock Jesus dont vous pouvez lire les premières pages.

Dans un futur proche, très proche même (2019), l’Amérique va mal. Une société de production décide de cloner Jésus Christ pour son nouveau programme de télé-réalité : J2. Elle embauche une nouvelle « Sainte Vierge », Gwen, qui portera l’enfant et l’éduquera. Le nouveau Messie, Chris, grandit sur une île ultra sécurisée où il apprend la théorie créationniste. Le producteur, cynique et cupide, manipule ces personnes comme des marionnettes au bon vouloir de l’audience. Des chrétiens intégriste en veulent à son petit Jésus, en qui ils voient l’antéchrist ? Il les nargue et les encourage à attaquer l’île. La mère s’en veut d’avoir jeté son fils en pâture à la télé-réalité ? Qu’importe, il scénarise sa descente aux Enfers.

Mais l’expérience tourne court après la mort de Gwen. Le seul personnage sur qui il n’a aucune emprise décide de s’éduquer et s’échappe. Jésus pète un plomb. Il va porter sa bonne parole d’une manière très particulière : il intègre un groupe de punk rock. Ses chansons dénoncent une Amérique intégriste portée par la religion. Protégé par un ancien membre de l’IRA, le nouveau Messie utilise sa musique punk pour prôner un nouvel ordre mondial, libéré des religions.

Irrévérencieux, Punk Rock Jesus n’en est pas moins intelligemment conçu. Sean Murphy, à travers cette fiction, réfléchit à des thèmes très actuels. Il dénonce avec son Jésus punk les dérives de la foi, particulièrement la droite chrétienne et conservatrice des Etats-Unis. Jusqu’où la foi doit-elle interférer avec la vie des individus et celle d’une société ? Murphy nous en donne une idée. En postface, il explique à quel point ce comic reflète ses propres interrogations autour de la foi, pour lui qui est devenu athée.

Sean Murphy ne se contente pas de questionner la foi américaine. Il dénonce une télé-réalité qui va trop loin, qui altère l’apparence de ses héros (Gwen fait de la chirurgie esthétique et Jésus est modifié génétiquement pour avoir un physique caucasien et non sémite ), interroge les limites du libéralisme à tout prix et les médias américains qui surfent sur l’audience.

Côté dessin, Punk Rock Jesus est une oeuvre sombre aux graphismes violents. Elle reflète bien les dilemmes de chaque personnage. Le trait est épuré, sec et anguleux, ce qui rend la lecture savoureuse. L’histoire quant à elle est bien construite. Le nouveau Messie incroyant, lucide et provocateur confère au récit un esprit tout à fait punk, dans l’esprit anarchique « Ni Dieu ni maître. »

Le comic est portée par un esprit punk et subversif. Amateur de rock, Sean Murphy multiplie les clins d’oeil à cette culture. D’abord avec un Jésus Christ adolescent qui vire au punk et à l’anarchie. Ensuite avec ce garde du corps ancien paramilitaire, ancien punk qui écoute toujours des groupes de punk. D’ailleurs, chaque épisode du comic est associé à un morceau de rock qui exprime son esprit. Voici la tracklist, de très bon goût :

Un classique de la BD est né.

Punk Rock Jesus, Sean Murphy                        Urban Comics / Vertigo 19€

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s