Good Morning England : un film pop qui parle de rock

Publié: 8 juillet 2013 dans Films/Séries, Légendes
Tags:, , , , , , , , , ,

Good Morning England s’est vendu comme un film rock lors de sa sortie en salle. Pour moi, c’est une petite déception alors que le pitch était prometteur.

Good Morning England raconte l’histoire – vraie – de la naissance des radios rocks au Royaume-Uni dans les années 1960. On suit un jeune homme qui s’est fait renvoyer du lycée. Sa mère, pour le faire réfléchir à son avenir, l’envoie chez son oncle, directeur de « Radio Rock », une radio pirate qui émet depuis la mer du Nord.

Affiche anglaise du film

Le point fort de Good Morning England c’est son casting. L’histoire est intéressante mais surtout soutenue par des acteurs impeccables. Philip Seymour Hoffmann dans le rôle du Comte, Rhys Ifans dans celui de son rival et Bill Nighy qui dirige cette troupe d’énergumènes. Carl, le personnage principal (au centre de l’affiche) évoque les nouveaux rockeurs avec un style plus proche de Peter Doherty que des rockeurs des années 1960. C’est ce décalage avec l’équipage du bateau « Radio Rock » qui le rend amusant.

Bateau Radio Rock

Good Morning n’a rien à se reproche côté photographie et prise de vue. Richard Curtis est efficace dans sa mise en scène, et les couleurs reflètent l’univers pop et acidulé qu’on entend en bande originale. C’est là que vient mon premier reproche. On nous vend un film rock… qui se révèle en fait clairement pop. On voit plus facilement les Kinks et les Beach Boys que les Rolling Stones ou les Beatles (pour ne citer que les plus connus). Il n’y a qu’à regarder l’affiche française pour le confirmer.

Good Morning England tient ses promesses au niveau des dialogues. On reconnaît le goût de Richard Curtis pour des échanges ciselés. Ça vanne de tous les côtés, les personnages se répondent bien, sans déséquilibre. La scène de devinettes est un vrai bijou. Les envoyés du ministre sont également très drôles… Jack Davenport très amusant dans le rôle du coincé qui finit par regretter ce qu’il fait et qui ne suit pas son ministre. Le ministre, lui, est un traditionnaliste, mais pas à 100%. Il envoie régulièrement des piques à « Twatt » (Trouduc’) et finit par révéler une vulgarité bien peu catholique. C’est peut-être avec cela que le film marque sa plus grande réussite: les personnages ne sont jamais ce qu’ils semblent.

Grosse déception en revanche pour la BO. Beaucoup plus de pop type Beach Boys plus que du vrai rock. Le contrat n’est pas respecté de ce côté… je m’attendais à beaucoup plus de musique « rock » comme c’était vendu en bande-annonce.

Finalement, le seul aspect rock du film, c’est le libertinage des DJs qui profitent de leur statut hors frontières pour se lâcher.

Good Morning England reste un film pop dans sa forme qui veut parler d’un esprit rock (les personnages et la thématique). C’est agréable de le regarder, mais je ne me suis pas sentie emportée.

Publicités
commentaires
  1. Arnaud dit :

    je surkiff ce film!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s